Lactalis révolutionne la gestion de l’énergie de son usine avec sa propre centrale solaire

Le groupe Lactalis, leader mondial de l’industrie laitière, a récemment franchi une étape significative dans son engagement pour la durabilité et la protection de l’environnement. En effet, la construction d’une centrale solaire thermique pour son usine de Verdun illustre parfaitement cette démarche, soulignant l’importance croissante des énergies renouvelables dans le secteur industriel. Cet article explore les détails de ce projet ambitieux, mettant en lumière les efforts de Lactalis pour réduire son empreinte carbone tout en optimisant ses processus de production.

Demandez vos devis en solutions solaires

Une innovation énergétique au service de l’industrie laitière

L’usine Lactalis de Verdun, une filiale du géant de l’industrie laitière, se distingue désormais par la mise en œuvre d’un projet d’avant-garde : la plus grande centrale solaire thermique de France. Conçue et réalisée par Newheat, une entreprise basée à Bordeaux, cette installation s’étend sur une superficie de 5 hectares, louée à proximité de l’usine. Dotée de 930 panneaux solaires, elle couvre une surface de 15 000 m², démontrant l’ampleur et l’ambition du projet.

Ce système innovant est capable de fournir 8 000 mégawattheures de chaleur renouvelable chaque année, ce qui représente 6% des besoins en chaleur de l’usine. La chaleur produite est principalement utilisée pour préchauffer l’air des équipements de déshydratation, un processus essentiel dans la valorisation du lactosérum, avant que des chaudières au gaz ne prennent le relais pour atteindre les températures requises. Ce faisant, Lactalis marque une avancée significative dans la réduction de sa consommation de gaz et, par extension, de ses émissions de CO₂.

Un engagement soutenu pour la transition énergétique

Le succès de ce projet repose sur un investissement conséquent de 6 millions d’euros, avec une aide substantielle de l’Ademe qui a cofinancé 55% du projet dans le cadre de son appel à projets Grandes installations solaires thermiques. Le soutien ne s’arrête pas là, puisque le groupement d’intérêt public Objectif Meuse et la région Grand Est ont également contribué, pour un montant de plus de 500 000 euros.

Demander un devis

L’inauguration de la centrale a été un moment clé, souligné par la présence de Xavier Delarue, préfet de la Meuse, qui a loué l’initiative de Lactalis comme une preuve de son engagement envers l’économie locale et la durabilité environnementale. Ce projet s’inscrit dans le cadre plus large du plan France 2030, visant à promouvoir les technologies et pratiques éco-responsables au sein des industries françaises.

La centrale solaire thermique de Verdun est plus qu’une simple installation énergétique ; elle est le symbole d’une volonté d’innover tout en respectant l’environnement. « Elle contribue à la réduction de la consommation de gaz et des émissions de CO₂ de l’usine, tout en maintenant une température de 160°, » explique un porte-parole de Lactalis. Ce projet illustre parfaitement comment les entreprises peuvent allier performance industrielle et responsabilité écologique.

L’initiative de Lactalis à Verdun représente un modèle pour l’industrie, démontrant qu’il est possible de conjuguer efficacité énergétique et respect de l’environnement. Cette centrale solaire thermique n’est pas seulement un pas vers la décarbonation de l’usine de Verdun ; elle est aussi une source d’inspiration pour d’autres entreprises souhaitant s’engager sur la voie de la transition énergétique. Lactalis prouve une fois de plus que l’innovation et la durabilité sont au cœur de ses priorités, marquant ainsi son empreinte dans la lutte contre le changement climatique.