Le marché de l’électricité en Europe sous pression avec l’arrivée du froid, les propriétaires commencent à trembler

Alors que l’hiver approche à grands pas, les propriétaires de maison en Europe sont confrontés à une réalité glaciale : les prix de l’électricité s’envolent. Cette semaine, une vague de froid a frappé le continent, entraînant une hausse significative de la demande d’électricité. Mais qu’est-ce que cela signifie réellement pour vous, propriétaire de maison ?

Demandez vos devis panneaux solaires

La hausse des prix de l’électricité : un phénomène inévitable ?

Les dernières données d’AleaSoft Energy Forecasting révèlent une augmentation notable de la demande d’électricité dans les principaux marchés européens. En Grande-Bretagne, la demande a bondi de 15 %, suivie de près par la France avec 14 %. Même le Portugal, qui a connu la plus faible hausse, n’a pas été épargné avec une augmentation de 2,3 %. Cette flambée de la demande s’explique par une baisse drastique des températures moyennes, qui ont chuté de plus de 3°C en Allemagne, en France, en Grande-Bretagne, en Belgique et aux Pays-Bas.

Une production d’énergie renouvelable en berne

La production d’énergie renouvelable, essentielle à la transition énergétique, a également été impactée. La production d’énergie solaire a diminué sur tous les grands marchés, avec une chute spectaculaire en Allemagne (59 %) et en Espagne (45 %). Quant à l’énergie éolienne, si elle a augmenté en Italie, en Espagne et au Portugal, elle a connu un déclin marqué en Allemagne et en France.

Les prix s’envolent, mais pas partout

Cette situation a eu des répercussions directes sur les prix de l’électricité. La semaine du 27 novembre a vu les prix journaliers atteindre des sommets sur la plupart des marchés, notamment en Allemagne et aux Pays-Bas où les tarifs horaires ont dépassé les 260 €/MWh. Cependant, le marché MIBEL du Portugal et de l’Espagne a affiché des moyennes plus modérées, autour de 94 €/MWh.

Les carburants et le CO2 : des facteurs clés

Le marché des énergies fossiles a également été agité. Les contrats à terme sur le pétrole Brent ont oscillé, atteignant un pic à 83,10 $/b avant de redescendre. Les contrats à terme sur le gaz TTF ont suivi une trajectoire similaire, avec une baisse notable à 40,36 €/MWh. En ce qui concerne les droits d’émission de CO2, leur prix a légèrement diminué, reflétant une tendance globale à la baisse.

Perspectives : entre espoir et incertitude

Les prévisions d’AleaSoft Energy Forecasting suggèrent que la demande d’électricité pourrait continuer d’augmenter en Allemagne, en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. En revanche, les fêtes en Espagne, au Portugal et en Italie pourraient entraîner une baisse temporaire de la demande. Par ailleurs, une augmentation de la production d’énergie éolienne est attendue dans la plupart des marchés, ce qui pourrait légèrement atténuer la hausse des prix.

En conclusion : l’hiver sera difficile pour les propriétaires immobiliers

Pour les propriétaires de maison, cet hiver s’annonce électriquement difficile. La conjonction d’une demande croissante, d’une production d’énergie renouvelable fluctuante et d’un marché des énergies fossiles instable laisse présager des mois hivernaux coûteux en matière d’électricité. Restez donc attentifs aux évolutions du marché et envisagez des mesures d’efficacité énergétique pour atténuer l’impact sur votre portefeuille.

Tags associés à l’article : électricité, marché européen, hausse des prix, vague de froid, énergie renouvelable, propriétaires de maison, AleaSoft Energy Forecasting, Brent, CO2, TTF, demande d’électricité.