Autoconsommation sans revente du surplus : le guide complet pour les propriétaires de maison

L’autoconsommation d’énergie solaire est une pratique en plein essor, permettant aux particuliers de produire et consommer leur propre électricité. Cette solution écologique et économique séduit de plus en plus de propriétaires de maison. Cependant, il est important de bien comprendre les différentes options qui s’offrent à vous. Dans cet article, nous aborderons l’autoconsommation sans revente du surplus, afin de vous offrir un guide complet sur le sujet. N’hésitez pas à consulter un professionnel pour obtenir des conseils fiables et adaptés à votre situation.

Demander un devis

Qu’est-ce que l’autoconsommation d’énergie solaire ?

L’autoconsommation consiste à produire sa propre électricité grâce à des panneaux solaires photovoltaïques installés sur la toiture de sa maison. L’énergie ainsi produite est ensuite utilisée pour couvrir tout ou partie de ses besoins en électricité. Il existe deux grandes catégories d’autoconsommation :

  • l’autoconsommation totale, où l’énergie produite est suffisante pour couvrir la totalité des besoins en électricité du foyer ;
  • l’autoconsommation partielle, dans laquelle une partie de l’énergie produite est autoconsommée, tandis que l’autre est inutilisée ou revendue au réseau électrique.

Sans revente du surplus, quelles sont les options ?

Lorsque l’on parle d’autoconsommation sans revente du surplus, cela signifie que l’énergie produite en excès n’est pas vendue à un fournisseur d’électricité. Deux Solutions peuvent être envisagées :

  1. Le stockage de l’énergie  : Il est possible d’installer chez soi des dispositifs de stockage de l’énergie, tels que des batteries solaires. Ces équipements permettent de stocker l’énergie produite pendant la journée pour ensuite la consommer ultérieurement (par exemple la nuit).
  2. L’injection gratuite sur le réseau électrique  : L’autre alternative consiste à injecter l’énergie non-utilisée directement sur le réseau électrique sans percevoir de rémunération. Dans ce cas de figure, cette énergie est considérée comme une perte.

Demander un devis

Les avantages de l’autoconsommation sans revente du surplus

Réaliser des économies d’énergie

En autoconsommant votre propre électricité, vous réduisez votre facture d’énergie en diminuant les quantités achetées auprès de votre fournisseur. Selon la taille et la puissance de votre installation solaire, le taux d’autoconsommation peut varier entre 30 % et 70 %. Cette réduction de votre facture énergétique représente un avantage financier certain, surtout lorsque les prix de l’énergie augmentent.

Participer à la préservation de l’environnement

L’énergie solaire est une source d’énergie propre et respectueuse de l’environnement. En optant pour l’autoconsommation, vous contribuez à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et participez ainsi à la protection de la planète. De plus, en limitant votre dépendance vis-à-vis des fournisseurs d’électricité traditionnels, vous favorisez le développement des énergies renouvelables.

Demander un devis

Le cadre légal et les aides financières disponibles

Les obligations légales

Pour s’assurer du bon fonctionnement et de la sécurité de votre installation photovoltaïque, certains éléments doivent être scrupuleusement respectés :

  • La conformité de l’installation : Elle doit être réalisée par un professionnel qualifié et respecter les normes en vigueur.
  • La déclaration auprès du gestionnaire de réseau : Il est nécessaire d’informer votre gestionnaire de réseau électrique (Enedis ou un distributeur local) de votre installation d’autoconsommation sans revente du surplus, afin qu’il puisse assurer sa bonne intégration au réseau.
  • La responsabilité en cas d’incident : Le propriétaire de l’installation peut être tenu responsable en cas d’incident causé par cette dernière, notamment si les règles de sécurité n’ont pas été respectées.

Les aides financières possibles

Il existe plusieurs dispositifs d’aide à l’investissement pour les propriétaires souhaitant s’équiper en panneaux solaires :

  • Le crédit d’impôt : Un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) peut être octroyé pour aider à financer une partie du coût des équipements de production d’électricité solaire.
  • Les subventions : Certaines collectivités territoriales proposent des aides financières aux particuliers qui s’équipent en installations solaires. Ces subventions varient en fonction des régions et des communes.
  • L’éco-prêt à taux zéro : Les propriétaires désirant investir dans l’autoconsommation peuvent également bénéficier, sous certaines conditions, d’un éco-prêt à taux zéro pour financer leur projet.

Pour avoir plus d’informations sur ces dispositifs et savoir si vous y êtes éligibles, n’hésitez pas à consulter un professionnel ou consultez le site internet de l’Ademe (www.ademe.fr).

Demander un devis

La rentabilité et les facteurs à prendre en compte

Avant de se lancer dans l’autoconsommation sans revente du surplus, il convient d’étudier plusieurs éléments afin d’optimiser la rentabilité de son installation :

  • Les besoins énergétiques du foyer : La taille et la puissance de l’installation doivent être adaptées à la consommation électrique quotidienne. Une étude préalable vous permettra d’évaluer le taux d’autoconsommation le plus approprié.
  • L’orientation et l’inclinaison des panneaux : Ces deux facteurs peuvent avoir un impact sur le rendement et donc la rentabilité de votre installation. Il est généralement recommandé d’orienter les panneaux plein sud, avec une inclinaison de 30° à 60°.
  • La qualité du matériel : Le choix des équipements doit être fait avec soin, car leur qualité influencera directement la performance et la durée de vie de l’ensemble. Privilégiez des marques reconnues pour éviter les mauvaises surprises.

Demander un devis

Bien sûr, il est essentiel de prendre en compte le coût global de l’installation solaire (achat, installation et entretien) afin d’estimer sa rentabilité sur le long terme.